Bon, pourquoi je n'étais pas là pour souhaiter un Bon Anniversaire à mon blog (le 10 fêvrier, tu as eu un an, c'est beau)? (je lui ai acheté l'album des Artic Monkeys en cadeau)
Parce que j'étais au ski. Avec Pénélope et sa famille.
Le ski, c'est cool, tu tapes la discut avec des gens sur les télésièges, tu regardes Pénélope se bûcher au tire fesse, et tu fais genre tu sais skier, alors que bon, t'as les pieds un peu écartés et les skis qui louchent un tantinet dans les noires.
Mais le meilleur, c'est la Fondue (avec un grand F) savoyarde. Il faut instaurer le système de gages, sinon, c'est pas drôle (quand Pénélope m'a hurlé : "En souvêt, roule toi dans la neige" son père a mis le hola)

Mais le plus drôle a été le jour de la St Valentin. Les parents de Pénélope ont voulu se faire un resto (truc d'amoureux types à la St Valentin), et Pénélope était en train de téléphoner à Djordje (idem). Je fixais mon portable en lui disant "SONNE" mentalement en 4 langues. Et tout à coup, il a vibré.
C'était Andy. (iiiiiiih, me suis-je dis)
Lui: Salut Djioudith, chui devant chez Olga
Moi (espoirs s'envolant au vent): Ah.
Lui: Ouais, j'viens de lui dire que je voulais plus être avec elle.
Moi: Ah ouais?
Lui: Tu savais qu'elle avait fait du kung fu?
Moi: Nan.
Bon, c'était qu'un ongle retourné, parce qu'il est tombé sur la table basse en voulant esquiver la mandale d'Olga. Mais quand même.
Il m'a dit un truc du genre, qu'on était connecté sur la même longueur d'onde, et que franchement, si on se mariait pas à Las Vegas, ça serait gacher notre vie. Je lui ai répondu que c'était vrai, sauf pour le mariage à Las Vegas.
Lui: Dommage, ça me branchait bien ça.

Pénélope en est pas revenue quand je lui ai raconté.
Elle m'a dit: "Tu vois, j'te l'avais dit, son coeur bat à l'unisson du tien. Il ne vit plus, trop rongé par son amour pour toi..." Je lui ai dit qu'elle exagérait, et que Las Vegas était juste une blague.
Elle: N'empêche qu'il y a pensé.
Pénélope lit trop de romans où un garçon trop cool rencontre une fille qui se trouve moche, mais qui en fait est trop belle. Et ça finit sur un baiser durant la fête de fin d'année, pendant que la méchante qui se moquait tout le temps de l'héroïne (parce qu'elle ne s'épilait pas les sourcils et ne se maquillait pas) se pète tibia en essayant de voler la couronne de la reine du bal (qui est bien sûr, notre héroïne)

Il est clair que depuis que je suis rentrée, je ne l'ai pas encore revu. Je suis en plein suspense, pire qu'après un épisode d'Alias