thestreets02

C'est la première fois que du rap se trouve dans ce blog, ça se fête. Même que si Peter von Poehl ne se décide pas à me demander en mariage, et que Cillian Murphy est hésitant, il se pourrait que j'accepte de me marier avec Mike Skinner (et son accent cockney).

Quand ton meilleur ami t'embrasse, c'est un peu comme des formules mathématiques dans un cours d'éco. Ca complique tout. Bon certes, Andy s'était ramené avec deux potes chez Pénélope dimanche dernier complètement bourré, alors que c'était censé être une soirée entre filles, rien que Pénélope et moi. Et quand un de ses potes a commencé à me parler un peu trop près du visage, Andy a fini par me taper sur l'épaule et par m'embrasser. Dix secondes plus tard, il annonçait à l'assemblée "oh putain, j'me sens mal" avant d'avoir un ou deux hauts le coeur. Puis il a repeint la salle de bain de Pénélope en Technicolor. Vu qu'on l'a retrouvé à demi mort et hoquetant quand on a réussi à ouvrir la porte avec un tournevis (il s'était enfermé cette andouille), Pénélope lui a proposé de dormir chez elle, vu que ses copains nous avaient abandonnés.
Et le lendemain, comme de par hasard, sa mémoire refusait de fonctionner. Il n'arrétait pas de nous répéter: "Mais j'ai fait quoi? oh je me rappelle plus, c'est le trou noir depuis le moment ou Franck a dit "Andy, t'as qu'à te mettre à oualpé sur le balcon tant qu'on y est" quand j'enlevais mon pull" Avec Pénélope on s'est regardées genre consternation-consternation. Il s'est mis à flipper: "Naaan, ne me dites pas que je me suis mis nu sur le balcon..."

La version officielle est qu'Andy a juste passé une demi heure seul dans les chiottes à gerber. Ca l'a embété. "Genre j'ai un peu niqué mon sex-appeal là."
Puis, il nous a proposé de nous préparer des pâtes à la carbonara, même si "je vais pas en mager chuis un peu barbouillé là ahahahah". Mais il a découvert que Pénélope n'avait plus de fromage rapé pendant la préparation. Ni de lardons. Les pâtes à la carbonara sans fromage, c'est dégueu.
Y a des jours comme ça...

Quand je suis rentrée, car c'était la rentrée une semaine plus tôt qu'à Paris lundi, Jivé, Suzanna, Denise et tout le groupe m'ont fait une chouette fête. J'ai dit à Jivé : "Fais gaffe, si tu bois trop et que tu m'embrasses, il se pourrait que la violence de la pêche que je te mettrai dans la tronche t'assome sur le coup." Ca a eu l'air de l'impressioner, et il m'a tendu mon cadeau vite fait.

Ce week end, je suis rentrée, pour les élections. Mais si la politique commence à entrer dans ce blog, en même temps que le rap, il faudrait que je change le titre du blog lui-même. "POUFPOUF GIRLS : rap, cochons d'Inde, politque, et meilleur ami débile".
Ca le fait moins.