J'ai pas posté. Certes.
Je rattrappe le coup en te disant que je m'engage à remplacer le petit lecteur radioblogclub par un gros lecteur youtube/dailymotion pour un spectacle son et lumière durant les vacances. Je commence par Mr Hudson & the Library. C'est pas du grand art, hein. Mais comme ça tu l'auras dans la tête toute la journée, ça t'apprendra à te plaindre (gnniiiahahahahahahahahahararar).
(en plus tu te dis : han wahou, trop classe ce gars avec son petit papeau et sa veste et sa cravate et sa petite gueule d'arrogant. ouais sauf qu'il a un baggy en bas (yaaaah crime contre la mode avec le haut), et ça se voit pas. )

J'ai bien fini mon job dans cette banque méga naze. J'ai quitté Linda la comptable et son parfum de moisi; et Barbara la mangeuse siphonnée de pâté de légume. Ma joie n'a eu d'égale que mon envie de m'acheter 50 CD pour fêter l'affaire. Plus jamais je ne travaillerai. Je me marierai avec un homme riche et je passerai mes journées à regarder les feuilletons allemands ("L'Enfant de l'Amour" "Un Noël d'Amour" "Amour et Randonnée Pédestre", etc)  sur la 6 avant de rejoindre mes copines pour aller faire du shopping. Et ma futilité aurait une légitimité. Trop le pied baby.

Andy ne pouvait plus aller à Londres en juillet, et on a dû déplacer le voyage en août (quel relou). Donc, hop, mes parents m'ont embarquée en vacances. En Bretagne. J'ai eu beau dire "vous savez, la Bretagne, c'est comme la Grande-Bretagne, mais en plus petit. Ca veut dire que là bas aussi il pleut et personne n'est bronzé."
Rien n'y fit, comme tu t'en doutes, car les parents ne savent pas reconnaître qu'ils ont tort, même quand il semble indéniable qu'aller en Bretagne, alors qu'à Paris il fait déjà un temps pourri, ferait soulever un sourcil inquiet (voire un sourcil désespéré) à n'importe qui.
J'ai réussi à me faire quelques potes. Dont un qui a cru pendant une semaine que je m'appelais Justine (encore? mais pourquoi?) et qui la deuxième semaine, m'a dit : "Ecoute j'ai pris l'habitude de parler de toi en t'appelant Justine, alors je continue."
Je lui ai fait "T'es riche?"
Il m'a répondu : "Non"
"C'est bon, j'aurai pas à t'épouser."
Les autres étaient plus sympas. Surtout une fille, Anne. Sa phrase préférée : "On va en boîte?"
Ces vacances étaient pas si horribles finalement. Mais je ne sais pourquoi la pluie s'acharne. La France est contaminée par la Grande Bretagne, c'est moi qui vous l'dis !
Passons.

Bon, ce post est pas génial, mais là, je sais pas pourquoi, j'ai autant d'énergie qu'une méduse insomniaque. Pas very funky baby.
Et sans vouloir changer de sujet, je songe à changer le nom de ce blog qui est incompréhensible depuis trop longtemps (pourquoi poufpouf girls au pluriel, etc) et mon avatar. Quand j'aurais bu 34 cafés et 52 boissons énergisantes, je réfléchirais à ça.