(... je pense que ça me ferait chier)

Saturday (ou Sonnstag, c'est comme tu veux, ça revient au même) j'étais à la Fête des Anciens du Lycée (la FAL)
Quelle chance, me direz-vous
Diantre! Que nenni, vous répondrais-je

Premier problème: ça se passait chez Paloma. Paloma, depuis le CM2, est la reine des Fêtes à Thèmes (FAT). Le problème, avec les FAT, c'est que souvent ça change à la dernière minute, et je ne suis pas au courant. Comme par exemple, son anniversaire en 6e, censé être déguisé. A la dernière minute, elle a appelé tout le monde pour dire que c'était finalement une chasse au trésor. Sauf qu'elle n'avait pas mon numéro. Essayez une chasse au trésor habillée en kangourou. Sisi, ça vaut le coup.
Le thème de la soirée avait été initialement : Alccol Bonbons et Habits Classes & Underground.
Mais ça s'est transformé en Alccol Bonbons Tout Court.
Evidemment, on s'est un peu foutu de ma chemise à jabot.

Deuxième problème : Il était là. Qui ça Il? Il. Celui que personne n'avait envie de revoir. Oui, Gilbert. Ce gars a une démarche de lover, une voix de lover, une tactique drague de lover, sûrement empruntée à Philipp, des regrettés 2be3. Mais ce garçon a autant de sex appeal qu'un lave vaisselle, avec sa peau luisante comme un kouing-aman qui se serait attardé au soleil, avec ses auréoles constantes sous les bras et dans le dos, et sa coiffure qui part violemment en sucette (il met toujours une couche de gel aussi épaisse que du guacamole qui intercolle tous ses cheveux entre eux.)
Je ne me permettrais pas d'être méchante avec lui, s'il n'y avait pas une bonne raison. Car Gilbert est un gros con.
Il est allé voir Anne-Cha, assise genoux serrés et coudes scotchés au corps (elle est un brin timide) et lui a fait : "Alors, t'as pas d'amis? ahahah"
Moi, comme de juste, j'ai entendu l'appel à l'aide télépathico-cosmique d'Anne-Cha et j'ai volé à la rescousse avec le courage de Tintin chez les Vikings. Je me plante donc devant le gros bouffon, et je lui fais, sur le ton que John Wayne aurait sûrement employé devant n'importe quel gueux de sale chacal de ses deux: "Ta gueule."

Il faisait un peu peur avec ses cinq cent ciquante-cinq kilos, dont 277,5 de muscle (et 277,5 de graisse). C''est là qu'ébobie, je vois Andy approcher (3 kilos habillé, après avoir mangé cinq entrecôtes, et sans avoir fait de petit pipi avant). Et il fait à Gilbert: "Oh, tu voudrais quand même pas que je révèle ton petit secret. Mmmmh?" Sous la menace, l'autre s'en va au buffet se taper un saladier de bonbons entier. Puis, Andy m'a glissé cette phrase étrange: "A bas les cons, vive nous"

Troisième problème: Andy me fait la gueule. Il n'a même pas voulu danser avec moi sur les chansons à textes qui passaient (I want to call you my bitch, par exemple). (d'ailleurs, je ne sais toujours pas quel est le secret de Gilbert.) Il préfèrait se vautrer dans le canapé vers les couples qui se léchaient le visage en hurlant "Hou! Bande de coquinous!"
Tss...

Bref, tout ça pour ça. J'aurais dû rester chez moi, et regarder le DVD de PJ Harvey, qui est sûrement la meilleure chanteuse de tous les temps. Et qui a un DVD live ébouriffant...